2.2 Automates à manque de tension

Vitrine 3D Suite

Afin de faciliter la reprise de service, lors d’incidents entrainant des mises hors tension plus ou moins généralisées, on provoque automatiquement l’ouverture de disjoncteurs prédéfinis, dans le cadre d’un plan de découpage. Cette dernière peut être en partie faite automatiquement.
Deux familles d’appareils : les automatismes à manque de tension de la famille 1, qui ne font que du déclenchement et ceux de la famille 4, qui  font aussi de la reprise de service. Nombreuses version  AMU , elles n’y sont pas toutes !

1-mu-100MU 100 – ICE – 1969 – Largeur : 66 cm.
Modèle présenté : 1977.
Installées en 225 kV et en HT.
Un relais de tension surveille la tension de la ligne, un autre celle des barres, la retombée simultanée de ces relais provoque le déclenchement du disjoncteur après une temporisation.

2-mu-171MU 171 – ICE – 1980 – 66 cm.
Modèle présenté : 1977.
Installées en 225 kV et en HT.
Un relais de tension surveille la tension de la ligne, un autre celle des barres, la retombée simultanée de ces relais provoque le déclenchement du disjoncteur après une temporisation.

3-mu-45MU 45 – ICE – 1973 – 66 cm.
Sur manque de tension, la protection provoque le déclenchement du disjoncteur et se met  en veille. Au retour de la tension, elle ferme le disjoncteur en fonction des consignes : renvoi ligne, renvoi barres, rebouclage, directement ou par l’intermédiaire du réenclencheur. La veille peut être « désarmée » localement ou à distance.

 

texte

Une réflexion au sujet de « 2.2 Automates à manque de tension »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.