0.3 Contrôle-Commande d’un départ.

Vitrine 3D Suite

Synoptique d une trancheLes ouvrages haute tension : lignes, transformateurs, … sont raccordés aux jeux de barres des postes par l’intermédiaires de « départs » qui comportent l’appareillage haute tension : principalement disjoncteur et sectionneurs, auquel est associé le contrôle-commande (dit aussi : contrôle électrique).
Le synoptique ci-contre correspond à un départ typique. Dans d’autres cas, par exemple un transformateur, il y a d’autres éléments : comme la commande du régleur, les protections : Buchholz, masse cuve, …

Départ ligne 400 kV.
d%c3%a9part-ligne-400-kvAu 1er plan les transformateurs de tension bobinés, (alimentation des protections principales contre les courts circuits), suivi des transformateurs de tension capacitifs (alimentation des autres équipements), surmontés, pour les phases extrêmes, des circuits bouchons des voies de transmissions à courant porteur ligne (CPL). Puis les transformateurs de courant (dits, dans ce cas, « grosses têtes »). Avec, le disjoncteur à commande unipolaire (chambres de coupure en V).

Départs lignes 225 kV.
d%c3%a9part-ligne-225-kvAu 1er plan le disjoncteur à commande unipolaire suivi des transformateurs de courant, du sectionneur d’isolement et des transformateurs de tension*.
Les équipements de contrôle-commande locaux sont dans le bâtiment dit de « relayage ».

* Avec, sur celui du milieu, le circuit bouchon de la voie de transmission CPL

 

3 réflexions au sujet de « 0.3 Contrôle-Commande d’un départ. »

  1. Félicitation à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce site. C’est une très bonne initiative d’avoir créer un conservatoire sur la fabuleuse épopée de l’électricité française.
    Même la réalisation technologique peut être artistique de mon point de vu. Mon père est ancien agent technique dans une Régie d’Electricité et c’est un domaine que je connais un peu depuis ma plus tendre enfance. Je collectionne les appareils de comptage LANDIS & GYR des année 30 à 60.

    • Merci, cela nous encourage à améliorer et enrichir ce site, sachant que toute contribution est bienvenue.
      Landis et Gyr a été (Il l’est probablement encore) très novateur dans la domaine du comptage. Il fabriquait des produits parmi les plus évolués techniquement et les plus fiables.
      Claude.
      PS : Pour l’acquisition de vieux appareils Landis et Gyr, il faudrait voir du côté D’ERDF : il se peut qu’il y en est de conservés dans les services qui s’occupent du comptage.
      Mais aussi les services techniques de centrales de la production hydraulique d’EDF, de la SNCF, de la SHEM,… et des usines qui ont conservé des matériels anciens.

  2. Félicitation à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce site. C’est une très bonne initiative d’avoir créé un conservatoire sur la fabuleuse épopée de l’électricité française.
    Même la réalisation technologique peut être artistique de mon point de vu. Mon père est ancien agent technique dans une Régie d’Electricité et c’est un domaine que je connais un peu depuis ma plus tendre enfance. Je collectionne les appareils de comptage LANDIS & GYR des année 30 à 60.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.